Retour Retour

03. DESIGN SOCIAL

SKANSKA

Design de service pour un bâtiment socialement durable en partenariat avec la ville de Malmö

Skanska
Contexte

Projet scolaire réalisé dans le cadre du master 2 interaction design


Clients

La ville de Malmö, STPLN et l'entreprise Skanska


Durée

10 semaines


Co-équipiers

Carlos Mario Rodriguez Perdomo, Katarina Thorstensson, Marjo Tikkanen, Rebecca Göttert


Mon rôle

Design de service
UI/UX design


Sommaire

Le projet
Notre objectif
Les différents acteurs
Le contrat social
Innovation sociale ?
Durabilité sociale ?
Le bâtiment
Notre méthode
Ce que j'en retiens

Le projet

En 2018 sera construit dans un quartier de Malmö, 3ème ville de Suède par sa population, un bâtiment fondé sur un contrat social. En effet, depuis peu, la ville de Malmö a lancé une nouvelle politique sociale qui vise à inclure un "contrat social" lors de la vente de terrains. L’objectif est de créer des quartiers socialement durables. Ce contrat social a été rédigé en collaboration avec STPLN, un fabLab qui se situe en face du futur bâtiment et accepté par Skanska, un promoteur immobilier. Avec mon équipe, nous sommes intervenus aux toutes premières phases de ce projet totalement nouveau pour Skanska et STPLN.

Notre objectif

Au moment où nous avons été intégré à ce projet, il n’existait pas d’objectifs clairs. C’est pourquoi nous avons commencé par organiser une réunion avec toutes les personnes investies dans ce projet pour comprendre les enjeux. Suite à cela nous avons pu établir trois objectifs :
- Faciliter la collaboration et l’idéation entre les différentes parties
- Créer un modèle pour de futures collaborations autour du même contrat social
- Aider les différentes parties à trouver des idées pertinentes

Les différentes acteurs
Malmö stad :

Skanska
Malmö est la troisième plus grosse ville de Suède. Étant confrontée à une forte immigration favorisée par l’ouverture de l’Öresund bridge entre Copenhague et Malmö, le secteur du logement est un enjeu essentiel pour la mairie de Malmö. La bâtiment concerné par le contrat social se situe dans le quartier de Västra Hamnen. Ce quartier très récent est le premier quartier européen à se réclamer neutre en émission carbone. Suite à la commission pour une ville durable le 1er mars 2013, la mairie de Malmö a mis en place un contrat social à faire signer par le prometteur immobilier à chaque vente de terrain. Skanska est le premier à l’accepter. Cependant, ce contrat est vague.

Skanska

Skanska
Skanska est une entreprise suédoise fondée à Malmö travaillant dans le développement et la construction. Cette entreprise a joué un rôle important dans les infrastructures suédoises : routes, bureaux, immeubles, ponts. C’est d’ailleurs Skanska qui a construit l’Öresund bridge qui relie Copenhague à Malmö. Aujourd’hui Skanska s’est établie dans de nombreux pays. C’est la première fois que Skanska signe un contrat social avec une ville. Skanska a la volonté de s’impliquer dans la création de ce bâtiment socialement durable tout en faisant attention à que ce projet reste viable économiquement pour l’entreprise. Suite à la construction, Skanska compte revendre le bâtiment à un bailleur.

STPLN

Skanska
STPLN est un lieu de rencontre ouvert à tous et gratuit situé dans un ancien bâtiment industriel de 2000m2. N’importe qui peut venir pour proposer un projet. Actuellement, STPLN héberge 5 projets :
- Återskapa : un atelier sur le recyclage et l’art dédié aux enfants
- Bike kitchen : un atelier ouvert à tous pour réparer son vélo
- Fabriken : un fabLab
- Hub:n : un espace gratuit de co-working
- Grupptrycket : un atelier de sérigraphie
STPLN étant situé juste en face du futur immeuble, la mairie de Malmö l’a inclu dans le contrat en tant que collaborateur.

Mon équipe :
Skanska
Université de Malmö

Nous étions une équipe de cinq étudiants en master 2 design d’interaction à l’université de Malmö encadré par Anders Emilson, Per Anders Hillgren et Anna Seravalli, trois chercheurs en innovation sociale. Ce projet a été réalisé dans le cadre du cours "Design et innovation sociale".

Les objectifs des différentes parties
Skanska
Schéma réalisé à la suite de trois réunions avec chacune des parties séparément
Le contrat social
Objectifs du contrat

Contribuer à l’amélioration sociale, économique et écologique de la ville. Selon le contrat social écrit par la ville de Malmö, la durabilité sociale implique plusieurs domaines :
- Diversité sociale
- Baisse du chômage
- Enfants et adolescents
- Lieux de réunion ouverts à tous
- Utilisable par tous
- Collaboration entre les différents acteurs

Objectifs de la ville

- Une ville jeune et dynamique où les citoyens seraient fiers d’habiter et où les problèmes d’égalité, de discrimination et de participation citoyenne sont résolus.
- Une ville pour travailler et faire du commerce où les citoyens auraient accès au marché du travail avec de bonnes opportunités d’emploi.
- Une ville pour les jeunes familles où ils pourraient recevoir le soutien nécessaire et l’éducation dont ils ont besoin dans le but de grandir en sécurité dans un environnement de qualité qu’elle que soit leur origine sociale. Leur créativité devrait se développer au travers d’un accès à la culture, aux loisirs et aux associations.
- Une ville créative où l’attractivité se fait par le succès des loisirs et de la culture. Une variété de choix proposé à la fois par la municipalité et par les associations où les citoyens d’origines différentes peuvent se retrouver. Avec une priorité pour les enfants et les jeunes adultes.

Aspects prioritaires

1) Des espaces partagés
L’usage des espaces et des ressources peuvent créer de bonnes conditions pour les rencontres entre citoyens.
Exemples : laverie, salle de sport, jardin d’enfant, fabLab, empreint d’outils, ateliers.
Le but est de créer les conditions et les opportunités pour que les citoyens puissent s’approprier les espaces et les ressources.
2) Des espaces publics
Des espaces publics crée un sentiment d’appartenance et crée des connections entre les différents parties de la ville et même au delà. Aussi, ces espaces doivent comprendre des séparations entre ce qui est public, semi-public et privé afin que les citoyens puissent utiliser ces espaces au bon moment.
3) Diversité
Créer un endroit multiculturel et flexible avec une variété de choix de vie.
4) Emploi
Le chômage est une réalité dans beaucoup de quartiers à Malmö où il touche principalement les jeunes. La priorité est alors de créer des emplois.
5) Enfants et adolescents
Dans le but de créer un quartier durable, les bâtiments doivent être construit dans le but de fournir de bonnes possibilités aux enfants pour grandir.
6) Futur du bâtiment
Le promoteur immobilier devra concevoir ce bâtiment en étroite collaboration avec les différents acteurs.

Qu’est ce que l’innovation sociale ?

Le terme d’innovation sociale est relativement récent et a de nombreuses définitions. Selon Ezio Manzini 1, "Design for social innovation is everything that expert design can do to activate, sustain, and orient processes of social change toward sustainability”

L’innovation sociale implique donc de nombreux paramètres :
- Propose de nouvelles idées et solutions
- Doit répondre à un challenge sociétal ou à un besoin de la société
- Son résultat peut être un produit, un service, une technologie, un programme, une méthode et un modèle mais aussi un principe, une idée, une loi, un mouvement social, une intervention ou la combinaison de tout cela
- Doit être efficace, pertinent, ouvert et surtout durable
- Est à la rencontre des besoins de la société et de la volonté de créer de nouvelles relations et collaborations
- Améliore la capacité de la société à agir
- Change profondément la routine, les ressources, les systèmes de hiérarchie ou les croyances du système dans lequel le designer innove
Il existe deux types d’innovations sociales : celles qui soutiennent la société et celles qui transforment la société.

Qu’est ce que la durabilité sociale ?

Selon le Western Australia Council of Social Services 2 : "Social sustainability occurs when the formal and informal processes; systems; structures; and relationships actively support the capacity of current and future generations to create healthy and livable communities. Socially sustainable communities are equitable, diverse, connected and democratic and provide a good quality of life."

Le bâtiment

Skanska
Sjösättningen est composé de deux parties : un jardin d’enfants (école maternelle) et des appartements. Skanska a prévu de construire différents types d’appartements à différents prix. Le square sera ouvert le soir et le weekend.

Notre méthode
1. Définition du projet

Dans cette première phase nous avons rencontré les personnes impliquées dans le projet :
- Dagmar de Skanska
- Jessica de la municipalité de Malmö
- Bertil de STPLN
De ces rencontres nous avons pris connaissance du contrat social et des motivations des différentes parties.

2. Analyse de l’existant

Afin de mieux comprendre les tenants et aboutissants d’un contrat social nous avons cherché différents projets existants en lien avec un contrat social.

Saint-Flour
Saint-Flour 3 est une petite ville française situé dans le Cantal où le niveau des revenus des habitants est l’un des plus faibles en France. Avec divers partenaires, la municipalité a mis en place un contrat social divisé en cinq axes :
- rationaliser l’aide sociale et apporter une plus grande autonomie aux bénéficiaires
- favoriser l’insertion sociale et professionnelle par l’économie
- favoriser la mixité sociale résidentielle
- conforter l’offre de services à la personne
- mettre en place une politique globale d’animation de la vie sociale et familiale
Résultats : création d’un centre social, installation d’une antenne Emmaüs, aide pour l’obtention du permis de conduire, guide d’information pour se loger, …

Restaurant day à Helsinki
Restaurant day est un mouvement social qui célèbre la bonne cuisine pendant 24h. Il a été créé en 2011, suite à une loi compliquant la création de nouveaux food truck en ville. Durant ces 24h n’importe qui peut créer son propre restaurant où il le souhaite : chez lui, à son bureau, dans la rue, dans son jardin, dans un square, à la plage, …

Ruffboards
Ruffboards est une marque de longboards fabriqués par des anciens prisonniers. Les fondateurs de la marque voulant être sûre de la qualité et de l’éthique de ses planches a fait le choix de travailler avec NeuStart, un atelier de menuiserie créé par d’anciens prisonniers à Vienne (Autriche).

Sakina M’sa
Sakina M’sa est une créatrice de mode française. Pour la fabrication de ses vêtements, elle a fait le choix de former et d’employer des femmes issus de quartiers pauvres.

3. Analyse du quartier

À ce stade du projet nous n’avions pas encore toutes les données concernant le quartier pour pouvoir aider les différents acteurs. Tout au long du projet nous avons fait de nombreux aller-retour sur le terrain afin de comprendre les besoins et les souhaits des habitants.

Skanska
Carte 1 : Secteurs d'activités
Skanska
Carte 2 : Infrastructures
Skanska
Carte 3 : Transports

Interventions dans le quartier
a) "Cher voisin, j’aimerais te demander..."
L’objectif était de connaitre la relation qu’entretenaient les habitants du quartier entre eux. Sur un tableau noir nous avons invité les habitants à écrire ce qu’ils aimeraient demander à leur voisin et à répondre à ces questions. Nous avons placé ce tableau noir à l’entrée d’un supermarché au centre du quartier. Malheureusement, cette intervention n’a pas marché aussi bien que nous le souhaitions puisque les gens ne s’arrêtaient pas pour écrire. L’endroit n’était donc pas judicieux.
Skanska

b) Pyramide des voeux
Pour faciliter la conversation avec les habitants, nous avons créé une pyramide où nous pouvions accrocher différents illustrations. On demandait alors aux passants de classer les illustrations représentants ce qu’ils souhaitaient le plus pour le quartier.
Skanska

Résultats
- Problèmes de stationnements (Il y en a peu et c’est très cher)
- Beaucoup de personnes l’été
- Il y a trop de voitures
- Volonté d’avoir une meilleure diversité sociale
- Volonté d’avoir plus d’infrastructures pour faire du sport (football)
- Volonté d’avoir plus de cafés, bars, événements culturels, concerts, bons restaurants
- Volonté d’avoir plus de jardins d’enfants et de crèches
- Le quartier n’est pas aussi accueillant que dans d’autres parties de Malmö

Interviews
a) Alex et Bianca
Alex et Bianca sont deux habitants du quartier. Ils habitent un immeuble assez mixte socialement mais ils remarquent qu’il n’y a pas de sentiment de communauté. Le quartier est très cher et pas vraiment durable socialement. Ils ne connaissent pas STPLN.

b) Invitations departementet
Association mettant en relation des anciens et des nouveaux habitants de Malmö pour partager un repas.

c) Coder Dojo
Association de bénévoles proposant des ateliers de programmation aux enfants. Si Skanska et Malmö veulent avoir un impact sur Västra Hamnen, ils ont besoin d’attirer de nouvelles personnes ou bien d’envoyer les habitants du quartier dans d’autres quartiers afin d’attirer un public plus divers. Le transport est essentiel" Martin, bénévole à Coder Dojo

d) Plantparken
Jardins urbains ouverts à tous.

Personae

Skanska
Personae réalisées à partir de nos observations
4. Workshops avec les acteurs du projet

Après avoir récolté de très nombreuses données à propos du quartier, nous voulions aider les différents acteurs à faire émerger des idées pertinentes. Dans ce but nous avons organisé trois workshops. Le premier et le dernier étaient organisés pour les grands acteurs exclusivement et le second était destinés aux habitants de Västra Hamnen.

a) Premier workshop - The ideation game
But du jeu :
- Se mettre à la place des différents acteurs (STPLN, municipalité de Malmö, Skanska et habitant de Västra Hamnen)
- Apprendre à se connaitre
- Échanger des idées et des objectifs
- Faire émerger des idées créatives et amusantes

Règles du jeu :
Nous avons divisé les participants en plusieurs groupes avec dans chaque groupe une personne de la municipalité, une personne de Skanska et une personne de STPLN. Chaque groupe pioche une carte personnage et une carte partenaire. Ces cartes personnages sont basées sur les personae réalisée lors de nos recherches. À partir de ces deux cartes ils doivent imaginer un concept socialement durable. Puis, ils piochent une première carte événement. Basé sur cet événement ils redéfinissent leur idée. Enfin, ils piochent une dernière carte événement, redéfinissent leur idée qui devient le concept final.

Skanska
Déroulement d'une partie
Skanska
Exemple de cartes
Skanska
Participants jouant au jeu

Quelques idées issues du workshop :
- Un espace avec des outils de bricolage dans le bâtiment ouvert aux résidents
- Un atelier "karaoké cuisine"
- Une salle insonorisée pour permettre aux résidents de jouer de la musique sans gêner les voisins
- Une plateforme digitale pour se rencontrer entre voisins autour d’intérêts communs

b) Second workshop
Nous avons organisé ce workshop au Media Evolution Center, un incubateur de startup situé à côté du futur bâtiment

Objectifs :
- Quels sont les principales problématiques du quartier ?
- Quels sont les envies et les besoins des personnes travaillant à Västra Hamnen ?

Pour répondre à ces questions nous avons mis en place deux activités :

Fill the blanks (Texte à trou)
Les participants étaient invités à compléter les phrases

Skanska Skanska
Fill the blank

Concours d’idées
Les participants étaient invités à trouver des idées qui inclurait la communauté. Chaque papier présente une communauté différente.

Nous avons trié les principales problématiques du quartier en six groupes :
- Circulation automobile
- Manque de diversité
- Manque de restaurant et café
- Manque d’activités (sport, culture)
- Pas de sentiment de communauté
- Enfant (jardin d’enfant, crèche, centre pour ados)

c) Workshop final - Jeu de rôle à Västra Hamnen
Pour ce dernier workshop en compagnie des différents acteurs nous avons créé le jeu "Qui vit dans mon quartier ?" inspiré d’une phrase de Dagmar lors du premier workshop.

Objectifs du jeu :
- Restituer aux acteurs nos observations et insights d’une manière originale et amusante
- Tester nos idées
- Voir la relation entre les habitants et les infrastructures existantes dans le quartier
- Se mettre à la place des habitants (Empathie)
- Jouer un role et raconter une histoire

Règle du jeu :
Les joueurs piochent chacun une carte personnage et deux cartes mission secrète. Ensuite, ils présentent leur personnage et choisissent un endroit sur la carte où ils vivent (Ils le dessinent sur la carte). Chacun leur tour, les joueurs vont raconter ce qu’ils font de leur journée tout en dessinant leur parcours sur la carte et en suivant leur mission secrète. Ils peuvent interagir avec les autres joueurs, utiliser une infrastructure, … leur imagination est la seule limite. Le jeu est divisé en trois tours : la matinée, l’après-midi, la soirée. Lorsque les joueurs ont complété leur mission secrète, ils en piochent une nouvelle. Le jeu se termine à la fin du troisième tour. Les joueurs comptent les cartes missions secrètes validées. Celui qui en a validé le plus a gagné.

Basé sur les problématiques découvertes lors de nos observations, des workshops et du contrat social, nous avons créé quatre thèmes du jeu :
- Inclusion
- Rencontres
- Partage
- Activités
Chaque version du jeu regroupe des personnages (les mêmes que le premier workshop), une carte avec les infrastructures liées au thème et des cartes mission secrète contenant les idées trouvées lors des précédents workshops.

Skanska
Premiers tests de notre jeu
Skanska
Carte du quartier liée au thème "Activités"
Skanska
Workshop final

Suite à ce workshop nous avons réalisé un livret contenant notre méthode et toutes les informations récoltées et activités réalisées que nous avons donnés aux différents acteurs.

Ce que j'en retiens

Au travers de ce projet j’ai découvert ce qu’est l’innovation social et comment elle est appliquée à l’échelle d’un quartier. Nous sommes intervenu aux toutes premières phases du projet et nous n’avions que 10 semaines. Généralement, un projet d’innovation sociale dure plusieurs mois voire plusieurs années. Bien que les acteurs étaient intéressés par notre travail nous n’avons aucun retour sur le long terme et sur l’impact de nos workshops.
J’ai compris que le design n’est pas une méthodologie à suivre scrupuleusement mais une méthode itérative qui doit s’adapter au projet. Chaque projet a sa propre méthode. Durant ces 10 semaines nous avons alterné entre observation, idéation et développement en n’hésitant pas à revenir en arrière si les idées ne nous semblaient pas assez pertinentes.

Sources

1. Manzini, E. and Coad, R. (2015). Design, when everybody designs : an introduction to design for social innovation. Cambridge, MA [etc]: The MIT Press.
2. McKenzie, S. (2004). Social sustainability: Towards some definitions. Hawke Research Institute Working Paper Series, [online] 27, p.18. Available at: http://apo.org.au/system/files/565/apo-nid565-149026.pdf [Accessed 28 Aug. 2017].
3. UNCCAS. (2017). Elaboration d’un contrat social. [online] Available at: http://www.unccas.org/elaboration-d-un-contrat-social [Accessed 28 Aug. 2017].